top of page

Qu'est ce que la colère ?


On entend dire en ce moment, en occident, qu'il faut libérer sa colère...

Aller chercher la colère refoulée et la manifester à l'aide de grands cris et de lettres (que l'on enverra pas)...

Il existe même des lieux (agrées) où les personnes se rencontrent pour défouler leurs émotions, de manière assez animale. NON, NON, et non

La colère n'est pas une entité restée coincée là qu'il faudrait évacuer, la colère n'a pas d'existence propre, c'est un état. La seule chose qu'il y a ce sont des gens qui se mettent à un moment donné dans cet état.

Et éventuellement des pensées ou des êtres qui tendent à amplifier cet état.

Mais qu'est ce exactement alors que la colère ?

La colère est une force de destruction et de mouvement étroitement liée au sentiment d'impuissance. Elle apparait lorsque l'on se trouve dans une situation où nous nous sentons bloqués ou pris au piège et où nous ne voulons pas subir cette situation. Fondamentalement, elle est un rejet d'une réalité désagréable et une forme de rebellion contre ce qui est. Quand nous nous mettons en colère, c'est que nous ne savons pas comment éviter ce qui est en train de se produire, nous voulons alors inconsciemment détruire cette situation et tous les obstacles qui nous emprisonnent. Ëtre en colère, c'est comme vouloir défoncer les murs qui nous enferme, pousser les gens si ce sont des personnes, déblayer, brûler, se sauver d'une impasse

Certaines personnes sont plus enclin à opter pour la tristesse que la colère, mais derrière toute colère, il y a une tristesse que l'on se refuse à vivre.

La colère peut avoir des effets positifs partiels. Quand elle est légère, elle a une vibration légèrement plus élevée que la tristesse qui nous plombe, et parce qu'elle est force de mouvement, elle peut s'avérer être le levier nécessaire pour nous décider à agir et à prendre les choses en main. Elle permet aussi d'avoir des pics de lucidité, de voir clairement ce qui nous déplait dans les moindre détails et pourquoi. Mais, fondamentalement, par sa nature, la colère a un impact négatif.

Lorsque nous nous mettons en colère, le corps sort de lui même (les expressions sont parlantes..."sortir de ses gongs", "se laisser emporté").. La colère requiert toute l'énergie disponible pour créer une onde de rage, d'O-rage même en créant une perturbation électromagnétique. Dans le cas de certains individus, cela peut même contribuer à créer des phénomènes "étranges" au détriment de la force vitale de la personne qui se laisse emporter.

Au point de vue subtil, la colère est une immense fuite de l'énergie qui laisse les personnes complètement vidées. Hausser régulièrement le ton ou être dans un état continuel d'agacement provoque aussi, à terme, les mêmes effets, même si ça parait moins spectaculaire.

Les scientifiques ont prouvé que la colère empoisonne nos cellules en en modifiant la structure moléculaire, c'est à dire l'organisation des atomes. Elle est un poison pour le corps physique, le corps énergétique, pour l'Esprit et pour les autres.

--- --- ---- ---- --

Il n'y a pas d'avantage à se mettre en colère, il y a seulement des avantages à prendre conscience de nos limites.

La seule chose positive que l'on puisse faire avec la colère, c'est d'en prendre conscience dès les premiers instants où elle se manifeste, d'en tirer des leçons et éventuellement de se servir de cette force de mouvement pour agir positivement.

Je ne conseillerais pas de faire la cuisine en étant en colère, mais des activités de ménage et de rangement par exemple conviennent tout à fait et peuvent aider à remettre son esprit en ordre. Si après coup on ne peut rien faire de constructif et de restructurant, le sport, la marche permettent également de dépenser cette énergie destructrice et de nettoyer l'eau viciée du corps en la faisant sortir par la transpiration...

Core Line

Comments


bottom of page