top of page

Quel inconséquent et incohérent êtes vous ?




J’ai crée ce test pour mesurer le degré d'incohérence et d'inconséquence, et de manière connexe de volonté d’un individu Préliminaire : ce test est à faire avec sincérité

1. Vous montez dans les transports en commun et un jeune d’une dizaine d’années parle à son copain dans un langage qui vous répugne, très désagréable à entendre

1. Vous le reprenez en lui demandant de faire attention à son langage 2. Vous faites semblant de ne pas avoir entendu ou d’être occupé(e) à autre chose 3. Vous faites des gros yeux à vos voisins histoire de voir si eux aussi ça les dérange

2. Un membre de votre famille éloigné ou un ami vous apprend que la plupart des canapés, tapis, rideaux, équipements bébé… sont traités avec des retardateurs de flamme hautement toxiques.

1. Vous vous dites que de toute façon tout est toxique et vous passez 2. Vous attaquez la personne qui vous apporte cette information parce qu’il ou elle vous prend la tête avec ces informations anxiogènes 3. Vous planifiez de laver ou rincer vos équipements mais ne le faites pas 4. Vous vous débarrassez immédiatement de ce meuble ou de cet objet qui pue le produit chimique et vous promettez de trouver des solutions

3. Le monde annonce qu’un super virus tueur est en circulation et vous y croyez, or demain vous avez prévu une petite réception

1. Vous vous dites que vous commencerez de faire attention après cette réception que vous avez mis beaucoup de coeur à préparer 2. Vous maintenez la réception mais vous laverez tout de fond en comble après le départ des convives et vous prétexterez une maladie pour ne pas embrasser vos convives 3. Vous annulez la réception car vous craignez de ne pas pouvoir contrôler les mouvements imprévisibles des invités et que vous ne disposez pas de suffisamment d’informations à ce jour

4. Le monde annonce qu’un super virus tueur est en circulation et vous n’y croyez pas du tout. Néanmoins, à ce titre, votre patron vous demande d’installer votre bureau à la cave, de ne plus utiliser la machine à café et de faire moitié moins d’heures de travail

1. Vous apportez des preuves à votre patron de son excès d’anxiété 2. Vous faites immédiatement appel à un syndicat ou organisez une réunion de collègue pour dénoncer la dégradation des conditions de travail et la baisse des salaires 3. Vous obéissez : c’est votre patron, et c’est autorisé par le préfet local 4. Vous faites mines d’accepter mais continuer à aller en douce à la machine à café et vous inventez des motifs pour aller rendre visite à vos collègues dans leur bureau

5. Au cours d’une conversation avec un(e) inconnu(e) qui vous paraissait plutôt sympathique, l’inconnu(e) se met à exprimer des opinions dérangeantes (racisme, sexisme, élitisme) auxquelles vous ne voulez pas vous associer

1. Vous lui dites que vous ne pouvez pas le suivre sur ce terrain là et vous prenez congé poliment 2. Vous l’écoutez malgré tout, en vous formulant une éventuelle excuse (style « il est bon d’écouter des points de vue opposées », « ne jamais fuir »…) 3. Bien que vous trouvez que le sujet ne mérite aucun égard, vous vous engagez dans un dialogue mi figue mi raisin où vous faites quelques concessions à votre interlocuteur pour qu’il fasse à son tour quelques concessions sur son point de vue radical

6. Vous vivez une relation où vous n’êtes pas certain de la puissance de l’amour de votre conjoint(e), si vous êtes une femme vous trouvez un objet féminin à votre domicile qui ne vous appartient pas (gel douche aux fleurs, rouge à lèvre), si vous êtes un homme vous trouvez un objet masculin à votre domicile (cravate, ceinture, rasoir) qui n’est visiblement pas le vôtre

1. Vous faites immédiatement une scène à votre conjoint(e) pour savoir s’il y a tromperie 2. Vous ne dites rien mais vous vous mettez à la recherche d’autres indices 3. Vous essayez de trouver d’autres raisons pour lesquels cet objet se trouve chez vous (oubli d’un ami, cadeau) 4. Vous posez la question à votre conjoint(e) pourquoi cet objet se trouve là et vous voyez sa tête. Si sa réaction est normale, vous passez

7. Votre patron ou professeur vous demande un travail écrit pour le surlendemain, or au moment de commencer, vous vous mettez également à avoir une réflexion sur un domaine de votre vie qui avec recul est tout aussi important, sinon plus que le travail que vous devez rendre

1. Vous chassez avec insistance ces pensées que vous jugez « parasites » afin de terminer en premier le travail que vous devez rendre 2. Vous faites l’espace pour accueillir ces pensées sur votre vie, tanpis s’il vous faudra faire une nuit blanche pour tout terminer à temps, ou inventer une excuse pour obtenir un délai 3. Vous avancez dans votre travail écrit mais vous vous laissez aller à avoir de grands moments d’absence car votre esprit fait des aller retours entre les deux sujets. Vous mettez un temps incroyable à boucler votre travail.

8. Vous êtes en ce moment au régime (sans gluten, ou sans sucre, ou sans gras..) et un membre de votre famille a eu l’idée de faire un superbe gâteau

1. Vous en mangez une petite part 2. Vous demandez au membre de votre famille de le cacher et de ne plus le laisser trainer sous vos yeux 3. Vous en mangez une petite part mais vous vous promettez sitôt après de trouver une autre nourriture ou recette « compatible » , de remplacement, qui vous permettra de résister à la tentation

9. Petit mouchoir, bouchon de stylo, bout d’objet cassé, une de ces choses traine par terre chez vous, combien de fois passez vous devant avant de le ramasser ?


1. Une fois seulement

2. Deux ou trois fois

3. Plus de 4 fois


10. Une personne que vous appréciez ou que vous estimez sincèrement fait tout à coup subrepticement une allusion déplacée vous concernant


1. Vous ne l’entendez pas car une partie profonde de vous a immédiatement censurée cette information, ou bien vous vous en rendez compte seulement 5 à 10 minutes plus tard

2. Vous l’entendez et vous avez un pincement au coeur mais vous n’avez ni le courage ni l’envie d’entrer en conflit avec cette personne

3. Vous faites un temps de silence en vous et vous recadrez péniblement la situation

4. Vous répondez sèchement du tac au tac et mettez bien en évidence l’allusion discrète



Résultats et interprétation



Total = ........


Entre 48 et 59 points : Vous êtes complètement inconséquent

Disons le clairement : vous n’agissez ni conformément à la raison, ni conformément à vous même, à vos valeurs et vos intuitions. La peur, l’habitude, le conformisme vous tiennent prisonniers si bien que vos idées propres sont étouffées dans l’oeuf. Vous peinez à vous faire respecter et à vous respecter vous même. Il y a un gros travail à faire pour arriver à reprendre confiance en vous et restaurer votre volonté et votre pouvoir


Entre 39 et 47 points : votre incohérence trop fréquente vous crée des handicaps importants dans la vie

l y a fort à penser que vous avez un peu de recul et que vous vous rendez compte de la dichotomie qui existe entre l’idéal et ce que vous faites. Néanmoins vous comptez trop sur les autres pour résoudre les problèmes et corrigez les situations qui vous mettent mal à l’aise. Cela vous dédouane de vos responsabilités et vous empêche par le même coup de prendre à bras le corps votre vie. En conséquence, malgré vos essais, vous n’arriver pas à mener des changements durables car vous reculez devant les obstacles ; vous devez entreprendre un travail de libération des peurs


Entre 29 et 38 points : vous êtes en bon chemin

Même s’il vous arrive de vous laisser aller à la facilité, vous réussissez une fois sur deux à agir conformément à vos convictions. A force d’exercer votre volonté contre les obstacles (peur de se faire agresser, de perdre son emploi, de créer un conflit, de ne pas avoir le temps…) ceux ci vous paraissent moins grands. Vous avez compris que plus on exerce sa force de volonté, plus les autres nous font de la place et nous délègue des responsabilités. Ce comportement vous éclaire encore davantage sur le fait qu’il n’y a rien à attendre d’autrui, ou vous agissez, ou rien ne se passe.


Entre 19 et 28 points : Bravo, vous êtes passez maître dans l’art d’aligner vos pensées et vos actions

Certaines personnes vous disent intransigeant et il est vrai que vous ne transigez pas avec vos propres faiblesses tant votre volonté est de feu. Cependant vous devez apprendre à faire preuve de compassion envers ceux qui n’en sont pas rendus au même point. Vous avez la force de palier en partie le manque de cohérence de votre entourage en les aidant, mais si vous le faites, faites le dans une optique de don et n’en exigez rien. Vous avez compris qu’agir tel que vous le désirez au plus profond de vous est un acte d’amour de soi et que cela ne doit pas être confondu avec l’acharnement ou l’obéissance aveugle à des principes déconnectés de votre sensibilité. Votre volonté n’est pas un bourreau de travail ou une épée destinée à vous défendre à chaque instant, elle est plutôt une flamme que vous entretenez avec amour et qui peut éventuellement se fortifier en brasier quand on menace de vous éteindre.


Core Line

Comments


bottom of page